La Gradiva de Jansen

dans le cadre des Champs magnétiques - Naples et revivre

Jeudi
8 oct.
20:30
acb scène nationale - studio Dominique Charpentier
Samedi
10 oct.
18:00
acb scène nationale - studio Dominique Charpentier
Durée estimée 1h
lecture mise en espace
gratuit, sur réservation
coproduction acb

cie étrange peine, théâtre

L’archéologue Norbert Hanold cherche à percer le mystère de la marche à la grâce si singulière d’une femme représentée sur un bas-relief dont il possède le moulage dans son bureau. Il la surnomme Gradiva… « celle qui marche en avant ». Au cours d’un rêve il se trouve transporté à Pompéi lors de l’éruption du Vésuve : il aperçoit Gradiva mais ne parvient pas à l’avertir de l’imminence du danger. Profondément troublé par ce songe, il décide de se rendre à Naples puis dans la ville antique où il va faire une rencontre inattendue… Freud, le premier, s’appuie sur la belle et troublante nouvelle de Jansen pour théoriser la notion de refoulement. À sa suite de nombreux auteurs et artistes s’empareront de la Gradiva pour en livrer différentes interprétations…

une proposition dirigée par Jean Deloche / avec Jean-Marc Bourg, Emeline Touron et la participation de Maud Pizon